By: Marianne Benichou On: mars 14, 2019 In: Digital, Santé Comments: 0

Entre réponse enthousiasmante à un réel besoin et esbrouffe paradoxale, la santé et le bien-être demeurent des thématiques clés parmi les technologies présentées au CES 2019.

Woody Allen disait : le futur m’intéresse car c’est l’endroit où je vais passer le reste de ma vie. Un start-uper pourrait compléter : surtout s’il s’applique à la silver economy, parce que je ne compte pas mourir jeune (ni pauvre).

C’est en effet l’une des tendances fortes de ces dernières années, les produits présentés cette année apportant des éléments de réponse intéressants aux deux grands défis marketing posés par ce marché :

  • Les offres ciblent bien souvent les aidants, alors que l’acte d’achat est généralement effectué par les personnes âgées elles-mêmes…
  • …celles-là même qui n’achètent pas les produits qui leur sont spécifiquement destinés parce qu’ils s’adressent « aux vieux ».

3 pistes peuvent alors être identifiées

La première est celle de l’innovation incrémentale autour de dispositifs existants

Citons par exemple

le pilulier connecté et dopé à la reconnaissance faciale de Pillo ou encore l’aide auditive gavée d’intelligence artificielle d’Oticon.

Ensuite, une approche par l’usage a permis de transformer le design d’innovations déjà connues afin de leur permettre de se faire oublier pour mieux et plus rendre service

Ainsi Domalys présentait Aladin, sa lampe connectée permettant de détecter et d’alerter en cas de chute ou de risque de chute (sur la base d’une analyse de comportement).

Spire Health quant à lui présentait des capteurs de données biométriques pensés pour être collés directement sur les sous-vêtements alors que Kandar Kardian mise sur le sans-fil pour proposer un device qui mesure sans contact de nombreuses données de santé et permet d’alerter proches et secours en cas de besoin.

Enfin, et ce sont les deux coups de cœur de l’équipe VERTONE sur cette thématique, d’autres entreprises promettent de dépasser le gadget en inventant de nouveaux usages

Quix, un exosquelette d’IHMC & MYOLYN, qui intègre des technologies des véhicules autonomes pour permettre une mobilité (debout) facilitée pour personnes âgées ou en situation d’handicap.

DFree de Triple W, un capteur qui se fixe sur l’aine pour indiquer à son porteur… quand il doit aller aux toilettes. Ce qui ressemble à une plaisanterie potache pour une personne bien portante peut être une véritable libération pour d’autres, souffrant d’incontinence du fait de l’âge, d’un handicap ou de leur état de santé.

L’on dépasse ainsi le confort ou la sécurité pour s’attaquer directement au sommet de la pyramide de Maslow en restaurant la dignité et l’estime de soi de personnes âgées ou malades.

MARIANNE BENICHOU, AVEC L’ÉQUIPE VERTONE CES2019