By: Anne-Sophie Blanchard Breton On: mars 21, 2019 In: Digital, Santé Comments: 0

La santé était définitivement en vogue à Las Vegas cette année, dans les stands pharaoniques des géants de l’électronique comme Samsung (avec son robot assistant santé à domicile, le Bot Care) et sur les 200 000 m² de startups dédiés… Les frenchies ne sont d’ailleurs pas en reste dans ce domaine, la santé étant la thématique la plus représentée au CES (17% des exposants français).

Parmi les +300 entreprises exposantes sur le sujet (+25% vs CES 2018), on trouve une pléthore de wearables, de nombreux gadgets plus ou moins utiles, quelques ovnis low tech, etc… Entre sleeptech, health & wellness, foodtech, fitness & tech, babytech, silver economy, l’équipe VERTONE identifie trois grandes tendances.

1. L’auto-diagnostique ou comment se passer d’un médecin

Le cas d’usage majeur de la HealthTech au CES est bel et bien celui-ci. La technologie donnera bientôt accès au grand public à des outils habituellement réservés aux professionnels de santé. Withings présentait par exemple une montre connectée capable d’enregistrer des électrocardiogrammes, ainsi qu’un tensiomètre connecté pour détecter des risques de maladies cardiovasculaires. EyeQue proposait quant à lui des casques à accrocher à son smartphone pour tester soi-même sa vision. On a également vu le stéthoscope digital d’Aria, l’appareil d’échographie portable de Butterfly iQ, ou encore un kit complet d’auscultation par TytoCare.

Si ces appareils professionnels, notamment couplés à une démocratisation de la télémédecine, répondent à un réel besoin pour des patients à risque nécessitant un monitoring au quotidien, ils peuvent également faire très peur… Un individu à tendance hypocondriaque peut mesurer sans arrêt ses constantes vitales, une femme enceinte peut faire un check échographie tous les jours, de quoi provoquer chez certains un stress excessif, voire développer de réelles maladies à l’instar d’un effet « nocebo » …

2. La surveillance des plus fragiles ou comment monitorer tout, tout le temps

Bébés, enfants, grands-parents, « monitorer » nos proches à distance est une science-fiction devenue réalité. Owlet présentait par exemple une chaussette connectée pour bébés afin de mesurer en temps réel la fréquence cardiaque et le taux d’oxygène, tandis que TempTrack permet d’obtenir la température en apposant une sorte de pansement thermomètre, et Nanit filme le tout.

Dans la même mouvance, de nombreuses startups se positionnent sur le monitoring des personnes âgées ; les lunettes d’Atol, la lampe connectée Aladin, les baskets e-Vone, le robot Samsung ou encore le capteur son et mouvement de Leeo, autant de devices pour détecter les chutes ou autres situations anormales.

De très belles innovations pour se rassurer et sauver des vies. Mais également de beaux coups de stress quand bébé enlève sa chaussette ou quand grand-père fait tomber ses lunettes.

3. La SlowTech, ou comment prendre du temps pour soi

Pour compenser le stress éventuel provoqué par les deux premières tendances évoquées, la technologie peut aussi être utilisée pour se relaxer et bien dormir. Les startups présentes au CES regorgent d’idées ; on peut notamment citer Muse et son casque de méditation via mesure des ondes cérébrales, Morphée et son gadget 100% mécanique de méditation, ou encore Hypnos et son masque d’hypnose à stimuli visuels et vibratoires.

Au-delà de tous les wearables d’analyse du sommeil, un produit sort du lot dans la SleepTech, et c’est un coup de cœur de l’équipe VERTONE. Il s’agit d’UrgoNight, un casque à porter 20 minutes, 3 fois par semaine, pour réapprendre à bien dormir en stimulant ses ondes cérébrales.

L’engouement sur ces sujets de santé digitale ne devrait pas s’arrêter là, le marché mondial étant en croissance d’environ 20% par an, et les opportunités technologiques continuant d’affluer. Le CES était d’ailleurs l’occasion de réfléchir à de réels cas d’usages pour les technologies phares : réalité augmentée pour assister des chirurgies / intelligence artificielle pour prédire des maladies / 5G pour démocratiser la télémédecine / drones pour transporter des organes / fauteuils roulants comme véhicules autonomes / blockchain pour la traçabilité des données de santé / impression 3D d’organes ou de tissus vivants… Bref, la santé sera certainement encore plus présente au CES 2020 !

Charlélie BENSOUSSAN GAUBERT, avec l’équipe VERTONE CES 2019

Trackback URL: http://vertone.com/ces-2019-health-tech/trackback/