Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION CONTRIBUE A SOUTENIR PIB ET CONSOMMATION

Les lois successives Lagarde (2011) et Hamon (2013) ont profondément modifié les modalités de distribution et de gestion du crédit à la consommation, et plus particulièrement du crédit renouvelable. La crise financière et la crise de liquidités qu’elle a engendrée conduisent par ailleurs les établissements bancaires à réaliser des arbitrages en termes d’offres, de segments de clientèles ou d’accords de partenariats.

Ce contexte impose aux acteurs du crédit à la consommation (distributeurs, captives auto, SEP, sociétés financières spécialisées, banques de détail, …) de revoir leur positionnement, d’adresser de nouveaux marchés , de refondre leurs politiques clients, et de développer de nouvelles offres et de nouvelles sources de revenus ou financement.

Quelques réalisations

  1. Pour une société financière spécialisée leader du crédit aux particuliers – pilotage du programme de mise en œuvre de la Réforme du Crédit à la Consommation ;
  2. Pour une société financière spécialisée, spécialiste du Direct – conception et mise en œuvre d’une nouvelle solution de financement pour les e-commerçants ;
  3. Pour une société financière spécialisée – optimisation de la performance du dispositif de marketing direct et mise en place d’une solution de Marketing Resource Management (MRM) ;
  4. Pour une société financière spécialisée – cadrage  des offres Épargne et Assurance et pilotage de la mise en marché ;
  5. Pour une société financière spécialisée – pilotage de la réponse à l’appel d’offres d’un acteur de la distribution spécialisée pour trouver son partenaire crédit ;
  6. Pour un opérateur de téléphonie mobile – conception d’une offre de financement à crédit des terminaux mobiles et sélection du partenaire financier.

Blog Crédit

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone