By: admin On: mai 31, 2017 In: Digital, Divertissement, Expérience client, Jeux d'argent Comments: 0

Pratique compétitive des jeux vidéo, l’eSport est une activité en forte croissance dans le monde entier, et particulièrement en Asie. Aujourd’hui, la question de l’émergence d’un marché en France se pose par de nombreux acteurs : les marques, les medias ou encore les acteurs du jeu.  

Quelles sont les opportunités réelles de ce marché ?

Quelques chiffres permettent de se faire une première idée du eSport.

En 2016 dans le monde, l’activité a généré une audience de 131 millions « d’enthousiastes du eSport » » et de 125 millions de « spectateurs occasionnels » selon Newzoo. Des championnats du monde de « League of Legend » ont rassemblé 40 000 personnes dans un stade, presqu’autant qu’un match de foot. Pourtant, en valeur, le marché représente seulement 460 M$ de chiffre d’affaires, soit 0,5% de l’industrie mondiale du jeu vidéo.

En France, le marché reste confidentiel avec 120 joueurs français professionnels, 22 M€ de CA (l’équivalent du chiffre d’affaires d’un hypermarché de région parisienne), mais connaît un fort taux de croissance à deux chiffres annuels. Au point que les pouvoirs publics se sont emparés du sujet afin de structurer au plus vite ce marché naissant. Le vote, en octobre 2016, de la Loi pour une République Numérique a ainsi reconnu le statut de joueur professionnel dans le domaine du sport électronique.

L’écosystème du eSport est composé de nombreux acteurs : des marques, des éditeurs de jeux vidéo, des acteurs médias, des leagues, des équipes, des joueurs auxquels vient s’ajouter, bien entendu, la communauté des fans. La chaîne de valeur est elle aussi en construction. Certains éditeurs de jeu peuvent par exemple directement organiser des tournois et rémunérer des joueurs, alors que d’autres laissent les marques endosser le sponsoring des événements.  En clair, il n’existe pas un eSport, mais DES eSport !

Les marques s’intéressent à l’eSport pour 4 raisons :

  • Gagner en notoriété sur le marché asiatique, à l’instar du PSG qui investit dans le secteur
  • Toucher la cible des « Millenials », principaux consommateurs du eSport
  • Bénéficier d’un engagement de la part des communautés eSport
  • Faire parler de leur marque et lui donner une image moderne au sein d’un marché en devenir

Néanmoins, percer sur ce marché n’est pas chose aisée. Il est essentiel pour une marque de bien définir ses objectifs et son positionnement (sponsoring d’équipes, sponsoring d’événements, autres…) et de bien se différencier des autres marques, très diverses, qui s’intéressent au eSport, à l’image des clubs de foot (le PSG ou l’OL), des acteurs du jeu d’argent (FDJ), des acteurs média (Canal +), ou encore des compagnies aériennes (Koréan Air).

Alors, le marché du eSport est-il un eldorado ?

Il est encore trop tôt pour le dire. Comme pour tout marché qui se structure, il existe certainement des opportunités à saisir au sein d’une chaîne de valeur qui va évoluer dans les prochaines années. La cible des Millenials constitue pour un grand nombre d’entreprises une cible prioritaire à toucher et à engager. Cet objectif vaut certainement la peine de bien cadrer la stratégie d’approche du marché pour espérer le faire croître et y associer sa marque.

Florian Proise & Patrig Pesret

Retrouvez l’offre de conseil VERTONE pour le secteur des Jeux d’Argent

Trackback URL: http://vertone.com/esport-france-nouvel-eldorado/trackback/