By: Carole Roth On: octobre 20, 2015 In: Digital, Médias Comments: 0

Le New York Times a dévoilé ce mois-ci son nouveau plan stratégique pour doubler ses revenus numériques d’ici 2020.

Pour réaliser cet objectif, le célèbre journal s’appuie sur 4 grands axes de développement :

1.Convertir les jeunes lecteurs mobile en abonnés payants

L’enjeu pour le journal est de capitaliser sur la jeunesse de son audience mobile (40% de moins de 35 ans) pour les convertir en abonnés payants.  Après une première tentative peu fructueuse l’année dernière (abonnement mobile à faible coût), le New York Times teste aujourd’hui plusieurs formules d’abonnement qui intègrent le digital et met en oeuvre des actions pour simplifier l’acte d’abonnement.

2. Développer les revenus publicitaires en enrichissant l’expérience

Avec le développement des logiciels permettant de bloquer les contenus publicitaires (comme AdBlock), le journal souhaite travailler sur la qualité de ses publicités tout en offrant de nouvelles opportunités aux annonceurs. Il a ainsi développé un nouveau format publicitaire, Moments Mobile, plus adapté à la consommation mobile et contextualisé en fonction de l’heure de consultation. Il a également créé un nouveau poste chargé de travailler avec les équipes éditoriales et les équipes commerciales, pour identifier des projets éditoriaux présentant un potentiel de monétisation vis à vis des annonceurs.

3. Optimiser la diffusion des contenus sur l’ensemble des plateformes

L’enjeu étant de créer de la valeur pour les utilisateurs sur chacun des points de contact avec une production de contenus de qualité adaptée à chaque plateforme, le Times a réorganisé sa réunion éditoriale quotidienne : il s’agit de prendre en compte l’ensemble des plateformes de diffusion du contenu, et de ne plus se concentrer en priorité sur la page de couverture du journal papier. En complément,  une équipe de rédacteurs print a été créé pour centraliser l’ensemble de la production de contenus pour ce support. En parallèle, toutes les équipes sont sensibilisées à l’importance du mobile et des modes de fonctionnement agiles et collaboratifs sont mis en place.

4. Étendre son offre à l’international

Le Times cherche à élargir la base de son public en traduisant certains articles en espagnol ou en d’autres langues lorsque cela semble pertinent. Le journal souhaite notamment s’appuyer sur des plateformes comme Facebook ou Snapchat pour étendre son contenu à un nouveau public, notamment à l’étranger, même si l’objectif est toujours de faire revenir l’utilisateur sur leurs propres plateformes afin de créer et de nourrir la relation.

Cette nouvelle stratégie numérique du New York Times confirme quatre convictions fortes de Vertone :

  • La nécessité de mettre le mobile au centre des stratégies de développement et de production de contenus des groupes médias
  • La nécessité de repenser les organisations pour créer plus de transversalité dans la production des contenus tout en conservant des expertises fortes pour gérer les spécificités par plateforme
  • L’importance pour les  groupes médias d’engager une démarche fondée sur du Test & Learn dans tous les domaines, y compris sur les aspects organisationnels sur lesquels il est indispensable de conserver de l’agilité
  • L’importance d’un CRM fin intégrant à la fois des notions d’optimisation des parcours et de personnalisation des offres en fonction des préférences des clients

Pour plus d’information, retrouver l’article original du Niemanlab « 4 takeaways from The New York Times’ new digital strategy memo ».

Retrouvez l’offre de conseil VERTONE pour le secteur des médias

Trackback URL: http://vertone.com/les-4-piliers-du-new-york-times-pour-reussir-sa-strategie-numerique/trackback/