By: admin On: novembre 10, 2017 In: Expérience client, Non classé Comments: 0

La musique diffusée dans les lieux de vente influence le comportement d’achat et de consommation des clients. La marque doit ainsi choisir celle susceptible de pousser ses clients à l’action.

Selon une étude de la SACEM de 2014, 82% des clients plébiscitent la musique sur les lieux de vente, et 52% affirment qu’une bonne ambiance musicale leur donne envie de revenir.

Le silence, perçu comme anormal, voire dangereux par notre inconscient à cause de l’Evolution, diminue le chiffre d’affaires de 28%, alors que le caractère agréable et familier de la musique augmente le chiffre d’affaires de 35%.

La durée passée en magasin augmente si la musique est familière, l’intensité sonore faible et le tempo lent. L’inverse augmente la perception du temps qui passe et l’excitation physiologique qui peut néanmoins amener à une certaine frénésie de consommation.

Ainsi, la chaîne de restauration Hippopotamus utilise des musiques à tempo rapide pour inciter ses clients à manger plus rapidement, alors que Séphora adopte un tempo plus lent afin d’inciter ses clients à rester plus longtemps et à essayer ses produits.

Une autre étude de l’université de Bretagne Sud de 2008 montre que le volume joue également un rôle important, à l’image de la consommation dans les cafés et bars, notamment en soirée. Plus le volume est fort, plus les clients consomment de l’alcool.

En 2016, plus de 250 000 lieux de vente diffusent de la musique d’ambiance. Or le choix des playlists est crucial, car la musique influence le comportement d’achat sur les lieux de vente.

Selon une étude de l’université de Leicester de 1998, la musique intervient dans le choix des consommateurs. Dans un magasin de vins anglais, les clients ont acheté 5 fois plus de vins français que de vins allemands lorsque des chansons françaises étaient jouées, alors qu’ils ont acheté 2 fois plus de vins allemands lorsque la playlist était allemande.

Par son côté prestigieux, la musique classique doit par ailleurs être préférée à la musique populaire dans les enseignes haut de gamme, car elle augmente le panier moyen de 2,5 fois plus. C’est ce qu’a démontré une étude de l’université Texas Tech de 1993 dans un autre magasin de vins.

Enfin, outre le fait de réduire le temps d’attente en magasin, la musique permet de créer un climat de confidentialité. Les clients se confient plus aux vendeurs, les échanges sont plus personnalisés et plus longs, car la musique crée une impression de nuage sonore qui brouille la conversation à l’oreille des autres clients.

Ce billet clôt la série d’articles consacrés au marketing musical.

Comme l’avait anticipé Platon dans La République : « Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique ». La musique apparaît donc comme indispensable à la réussite d’une stratégie marketing orientée expérience client.

Une stratégie marketing musicale optimale doit ainsi utiliser l’ensemble des outils et méthodes (composition, arrangement, artistes, festivals, instruments, etc.) qui permet de définir l’identité de la marque, d’adhérer à ses valeurs, de nouer une relation pérenne et durable et de déclencher l’action chez le consommateur.

Tra-My LE

Trackback URL: http://vertone.com/lorsque-la-musique-resonne-dans-les-lieux-de-vente/trackback/