21/12/18

La Cabane Petit Bateau : laboratoire digital pour la marque

Décryptages

2018 marque l’année du centenaire de l’invention de la culotte Petit Bateau, le produit phare de la marque. Cette année célèbre également la naissance de son nouveau concept magasin « la Cabane », révélée en avril dernier Rue de Sèvres à Paris. Le concept a depuis initié son déploiement sur la France en débutant dès Septembre par la boutique de Lyon Part Dieu.

L’équipe VERTONE s’est intéressée de plus près à ce nouveau concept magasin jouant sur l’omnicanalité et vous offre en cette fin d’année une visite commentée.

Premier concept de l’enseigne à disposer d’écrans digitaux en libre accès, la boutique a été conçue comme un véritable lieu d’expérimentation confrontant les dispositifs digitaux aux usages clients et à l’appropriation de la force de vente. Le digital est au service de l’activité magasin pour offrir une expérience client la plus optimale et « sans-couture » possible.

Vous nous suivez pour la visite ?

Le digital comme un canal apporteur d’affaires…

Déployé sur l’ensemble des magasins de la marque, le click-and-collect est un véritable apporteur d’affaires en magasin. On estime jusqu’à 30% le taux de nouveaux clients en boutique ayant bénéficié de ce service omnicanal.

Le concept de « La Cabane » capitalise sur ce service pour en faire un atout majeur : la borne de récupération de commande est disponible à l’entrée du magasin différenciée de l’espace caisse, évitant ainsi l’engorgement de la zone de paiement.

Le client indique son numéro de commande sur un écran tactile, les vendeurs sont instantanément notifiés sur leur smartphone pour récupérer le colis en réserve. En attendant son colis, le client est invité à découvrir la boutique et éventuellement continuer son shopping.

Le parcours génère un bon taux de transformation estimé à 15% de ventes complémentaires.

… et comme un atout pour proposer une expérience client en magasin optimale

Le digital est souvent perçu à tort comme l’ennemi du magasin physique. En travaillant le digital comme un véritable service omnicanal, Petit Bateau en fait un atout fort pour accompagner la force de vente. En voici la preuve…

Dans cette boutique, les vendeurs sont équipés de smartphones et non de tablettes, plus mobiles, plus ergonomiques, plus adéquats à l’adoption du digital en magasin. L’outil leur permet d’être réactifs aux besoins clients : encaisser, être notifié d’un colis à récupérer dans la réserve, accéder à l’intégralité du catalogue de la marque, etc. Le client commence son parcours physique dans la boutique et peut le terminer sans passer par la caisse, en payant directement sur le smartphone du vendeur.

Pour starifier le produit phare de la marque, le sous-vêtement, des écrans permettent de faire découvrir sans contrainte l’intégralité de la gamme. Le client peut scanner un produit ou un support en bois qui représente le produit recherché (un tee-shirt col rond, une culotte, etc). Sur l’écran, les produits défilent permettant de visualiser les différentes formes et couleurs. Le client peut ensuite chercher l’article dans le rayon ou le commander sur l’écran pour le recevoir à domicile.

Au-delà de l’usage ludique proposé sur l’univers sous-vêtements, les écrans permettent de présenter l’ensemble de la collection Petit Bateau existante. Bien plus qu’un simple gadget, ces écrans sont finalement utilisés par les vendeurs comme outil d’aide à la vente. Faire découvrir la collection, les nouveautés ou une thématique de produit devient alors un jeu d’enfant ! Les vendeurs peuvent ainsi mieux cerner les attentes des clients et sélectionner les articles à leur présenter en magasin, à aller chercher en réserve pour essayage ou à commander directement en ligne.

La boutique propose par ailleurs une livraison en 2 heures dans Paris à partir d’autres magasins de l’enseigne.

D’autres dispositifs digitaux sont également à disposition des enfants. Pendant que les parents font leur shopping, les enfants peuvent s’amuser dans une cabane de jeux qui leur est dédiée et complètement adaptée. Des jeux traditionnels ou digitaux sont à disposition : des livres, des miroirs grossissants et déformants, des tablettes digitales accessibles selon la taille de l’enfant.

L’avis VERTONE

Dans ce concept, les dispositifs digitaux se testent, s’apprivoisent, se challengent… et c’est bien ce qui nous plaît ! Beaucoup d’agilité, d’écoute client et collaborateurs permettent à ces outils de s’adapter aux besoins et d’être régulièrement optimisés. Le concept de La Cabane pensé par Petit Bateau est un bon exemple de test and learn omnicanal : le digital se confronte au terrain pour identifier de nouveaux usages et pratiques pertinentes enrichissant le parcours client et le parcours vendeur également.

Pour aller plus loin, des pistes d’optimisation simples ont déjà été envisagées pour fluidifier encore le parcours client : accéder aux stocks du magasin ou d’un magasin à proximité ou encore payer directement depuis l’écran.

S’il est encore tôt pour tirer de véritables enseignements, le déploiement du concept de la « Cabane » sur d’autres points de vente nous permettra d’en suivre les évolutions !

Clara LETARD