19/10/16

Retour sur le congrès GAZELEC 2016 : le marché de l’électricité toujours en transition…

Décryptages

Le marché de l’électricité, le bilan sur la fin des TRV, les enjeux sur les services d’efficacité énergétique, l’arrivée du marché de capacité, les réflexions sur la 4ème période CEE … sont les principaux thèmes abordés le 11 octobre 2016 dernier lors du salon GAZELEC qui réunit acheteurs et fournisseurs sur l’électricité.

Nous vous livrons notre synthèse des débats :

Un bilan mitigé pour les acheteurs de la fin des Tarifs Réglementés

Suite à la fin des Tarifs Réglementés sur le marché de l’électricité au 1er janvier 2016 et à la fin de l’offre transitoire au 1er juillet 2016, le Congrès Gazélec a été l’occasion de réaliser un bilan sur cette période cruciale pour le marché de l’électricité entre acheteurs et fournisseurs.

D’une part, tous les fournisseurs n’ont pas répondu à leurs appels d’offre. D’autre part, des problèmes importants de facturation ont été rencontrés chez certains fournisseurs au cours du 1er semestre 2016. Les collectivités territoriales n’ont pas toujours reçu de réponses optimisées à leur cahier des charges, ce qui peut s’expliquer par un manque de capacité chez les fournisseurs. Enfin, le fournisseur historique EDF a globalement satisfait les attentes des acheteurs.

Les fournisseurs, quant à eux, notent que les problèmes de facturation les plus importants ont touché les clients détenant plusieurs sites. Par ailleurs, la fin des TRV a été pour eux l’occasion de progresser en termes de processus, SI et modes opératoires. Une évolution d’autant plus positive que les acheteurs expliquent que les services associés à leurs contrats d’énergie et la qualité de la relation client ont été des facteurs majeurs dans leur sélection de fournisseur.

Enfin les fournisseurs conseillent aux clients détenant des contrats de court terme d’acquérir des contrats de long terme, afin de profiter des prix actuels, sachant que les prix de marché devraient augmenter à moyen terme. Autre conseil : réaliser une optimisation de ses courbes de charge une fois par an grâce à l’aide de leurs fournisseurs.

Les services d’efficacité énergétique, un enjeu pour l’ensemble du secteur

Dès l’ouverture de la journée par Xavier CAITUCOLI, PDG de Direct Energie, les enjeux de demain sur le marché de l’électricité ont été énoncés : être au service de ses clients et être à la pointe en matière de digital. Pour ne pas se faire ubériser car « si les compagnies de taxis avaient eu une bonne qualité de service et des outils digitaux, elles n’auraient pas subi l’arrivée d’UBER ».

Les services d’efficacité énergétique bénéficient d’une demande de plus en plus croissante de la part des acheteurs, ce qui s’explique par une volonté individuelle de réduire ses émissions et d’une volonté sociétale, renforcée suite à la COP 21.

Pour les entreprises, deux solutions existent : bénéficier de conseils pour optimiser leur consommation, ou s’engager durablement, en revoyant leur organisation interne et leur chaine de valeur jusqu’au client final.

Les fournisseurs rappellent leur volonté, leur « ADN », qui les pousse à réaliser des économies d’énergie dans les usages habituels. Une volonté qui n’est pas antinomique avec leur développement, puisque de nouveaux moyens utilisant l’électricité émergent (comme les voitures électriques). En outre, accompagner leurs clients dans leur recherche d’efficacité énergétique est aussi un moyen de renforcer leur proximité, leur accompagnement et leur service client, puisque la mise en place d’actions nécessite une connaissance précise des problématiques des clients, afin de leur proposer les solutions les plus adaptées.

Un enjeu majeur pour les fournisseurs est de convaincre leurs clients de leur réelle volonté de faire face aux réductions d’énergie, ce qui passera par un accompagnement des clients et par la poursuite du développement de services d’efficacité énergétique.

En effet, les économies d’énergie sont considérées comme la prochaine source de revenus du marché de l’électricité : elles seront portées, en plus des services d’efficacité énergétique, par la compétitivité des énergies renouvelables et une place plus importante à la production décentralisée…  EDF affirme que le nucléaire et les ENR sont complémentaires et composent un mix énergétique fiable pour le pays, il ne faut pas opposer les deux.

Les enjeux des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) pour la 4ème période

La société CAMEO Energy, plateforme de services sur les projets d’efficacité énergétique, a présenté ce qui sera pour elle les enjeux pour la 4ème période des CEE, qui doit normalement débuter en 2018.

La concertation est prévue jusqu’à fin 2016. Plusieurs scénarii sont envisagés : un statu quo, un renforcement ou une prolongation de la 3ème période grâce à une année de transition. Cette dernière option semblerait la plus probable au vu du calendrier politique à venir.

Enfin un renforcement des modalités de fonctionnement du dispositif devrait être pris en compte avec une amélioration de la transparence afin de lutter contre les fraudes, sans alourdir le système.

Une nouvelle transformation réglementaire avec l’arrivée du marché de capacité sur le marché de l’électricité dès Janvier 2017 

La France est dans une situation de relative sur-capacité sur la production. Mais depuis quelques années, la marge de capacité (id. la possibilité de produire à la pointe quand la consommation est à la pointe) a tendance à se réduire… Ainsi l’adéquation offre-demande n’est plus si évidente. Tous les pays européens partagent la nécessité de se constituer un mécanisme de capacité pour sécuriser la capacité d’alimentation, dans un contexte où les prix de marché sont bas.

Ainsi l’entrée en vigueur du marché de capacité a été décidée pour janvier 2017.  Décisionnaires réglementaires, fournisseurs et clients industriels ne partagent pas le même besoin à ce sujet : tous s’accordent sur le fait que le manque de visibilité est risqué.

Ainsi la Business session a permis à Predictive Layer  de se présenter comme une solution à cette problématique puisqu’il s’agit d’une solution efficace pour optimiser ses achats d’énergie

A l’heure où prévoir ses achats d’énergie est un enjeu majeur pour les entreprises, enjeu renforcé par des prix de plus en plus volatiles, Predictive Layer propose un système statistique pour prévoir :

  • L’équilibre sur le marché de l’électricité
  • La consommation d’une entreprise
  • Les prix du marché
  • Quand acheter

Cette solution s’appuie sur un système d’analyse prédictive automatisé. Elle utilise les données de l’entreprise, accède aussi aux données du marché de l’énergie (RTE..) ainsi qu’à d’autres signaux comme les prévisions météorologiques, les indices économiques et industriels, etc.

Grâce à ce système, Predictive Layer annonce des résultats avec une performance supérieure de 37% en moyenne par rapport à ceux de RTE.

Le congrès s’est beaucoup focalisé sur les bilans des transformations réglementaires sur le marché de l’électricité … mais les débats commencent à faire émerger de nouveaux sujets autour des enjeux de demain comme les énergies renouvelables et l’autoconsommation, qui seront, selon nous, centrales pour les clients à très court terme.

Constance Lemoine et Laura Nabet-Martin

Retrouvez l’offre de conseil VERTONE pour le secteur énergétique