19/03/20

Design Sprint : Comment concevoir efficacement une offre customer-centric ?

Décryptages

Concevoir une nouvelle application ou un nouveau service en seulement 5 jours ? C’est possible grâce à la méthode du Design Sprint ! Et si à l’aube de la réalisation d’un nouveau projet, vous vous êtes déjà demandé comment pousser la créativité de votre équipe en un temps record, cette méthodologie vous intéressera.

La définition du Design Sprint

Créé par en 2010 par Jake Knapp, le Design Sprint est une méthode d’idéation inspirée du Design thinking et du Lean start-up. Elle est centrée sur la créativité, l’amélioration continue et la notion de test auprès des consommateurs. 

La particularité du Design Sprint est qu’il réduit considérablement le processus de développement d’un produit ou d’un service, en s’étalant sur 1 à 5 jours, selon la problématique et le format retenu. En mettant le client au centre des réflexions, la méthode permet de créer un prototype de service ou produit approuvé par les consommateurs en quelques étapes simples.

De nombreux outils existent pour garantir l’orientation client. Par exemple, on peut imaginer les comportements et les préférences des cibles à l’aide de personae. On peut également dresser le parcours client pour déterminer leurs irritants et trouver différentes solutions potentielles à ces derniers. Pour chacune d’entre elles, on peut aussi formaliser une « concept card », récapitulant les caractéristiques du client final, ses besoins non satisfaits, la valeur créée par le concept, des illustrations, et les ressources que l’entreprise doit mobiliser pour y répondre.

L’enjeu du Design sprint est de créer une véritable interaction entre le client final et l’entreprise pour comprendre et apprendre auprès de votre cible. Pour cela, il est essentiel de l’interroger afin de tester la solution, d’observer ses réactions et récolter ses impressions.

Les 5 étapes du Design Sprint

Un Design Sprint se décompose en 5 étapes, au rythme d’une étape par jour.

Les 5 étapes du design sprint

Etape 1 : Comprendre

Cette première étape est absolument essentielle. Elle consiste en la définition de la problématique à traiter et de la cible à adresser. Une problématique ou une cible mal définies voueront votre session à l’échec. Alors, posez-vous les bonnes questions : qui sont les consommateurs que je cherche à atteindre ? Quel est leur mode de vie ? Quel est leur profil socio-démographique ? Quelles sont leurs aspirations ? Quels sont les défis auxquels ils font face ?

Ce n’est qu’en déterminant ces points que vous pourrez mieux cerner votre problématique et votre cible.

Etape 2 : Conceptualiser

Une fois la cible et la problématique établies, vous pouvez commencer à imaginer des idées pour y répondre grâce à diverses techniques de brainstorming. Il est essentiel de respecter les règles d’or du brainstorm afin de garantir l’émulation des équipes et en tirer le meilleur.

Design sprint - VERTONE cabinet de conseil innovation création offre et service

Etape 3 : Décider

Grâce au brainstorming, une grande quantité d’idées aura émergé. Il faut alors constituer et prioriser collectivement les concepts les plus porteurs, en se raccrochant à des objectifs projet validés avec la direction.

VERTONE - Design Sprint - Cabinet de conseil innovation

Etape 4 : Prototyper

Une fois votre sélection de concepts réalisée, vous pouvez créer des prototypes, c’est-à-dire un aperçu du produit fini. Le but ici est de donner vie à vos idées et aider le consommateur à se projeter pour qu’il puisse vous procurer des retours plus constructifs.

Que votre concept soit une application, un site web, ou bien encore un produit physique, il existe des solutions pour les prototyper : croquis, wireframe, maquette 3D, tout est permis ! Et idéalement, en faisant recours à un UX designer et/ou un facilitateur graphique.

Etape 5 : Tester

Enfin, il vous faut soumettre vos prototypes à vos clients et prospects correspondant à vos cibles grâce à un panel de consommateurs. Ainsi vous pourrez directement collecter les recommandations de ces derniers pour améliorer vos prototypes et sélectionner le concept le plus viable.

Notre recette pour un Design Sprint réussi

  • Définir des objectifs projets clairs et mesurables : Les objectifs et KPIs doivent impérativement être validés par toutes les parties prenantes du projet.
  • Ajuster le format à la problématique : Le format de la méthode de Design Sprint peut différer en fonction de la problématique adressée : est-ce une refonte d’offre ? une conception de produits physiques ? le design d’un service digital ?
  • Représenter toute l’entreprise : L’ensemble des collaborateurs concernés doit se sentir représenté par le projet au risque de se confronter à des résistances de la part de certains et de mettre en danger l’intégralité du projet.
  • Coupler les approches créatives et quantitatives : Il ne faut pas hésiter à mélanger les différentes approches qui se nourriront les unes les autres, et de composer des groupes comportant une mixité de profils.
  • Donner corps au concept : Il est recommandé de représenter les concepts le plus tôt possible. Par exemple, on peut encourager à dessiner les solutions dès la phase de brainstorm.
  • Soigner le recrutement du panel client : Ne pas hésiter à anticiper un maximum la constitution d’un panel client le plus représentatif possible des cibles prioritaires identifiées.

Pourquoi utiliser la méthode de Design Sprint ?

Le Design Sprint est une méthode :

  • Centrée client, impliquant des clients en amont et à plusieurs moments de l’atelier
  • Créative et visuelle
  • Rapide et efficace, limitant ainsi les risques
  • Permettant de tester différentes manières de répondre à une problématique à moindre coût
  • Créant l’émulation au sein des équipes et réduisant l’effort de conduite du changement

En somme, le Design Sprint est une méthode d’idéation efficace qui libère la créativité et permet de mener à bien des projets dans un laps de temps court. Initialement créée pour la conception de solutions digitales dans les start-ups, elle peut s’appliquer à tous types d’entreprises, de problématiques et de secteurs.

Et vous, qu’attendez-vous pour essayer la méthode de Design Sprint ?

Article rédigé par Alexandro POCCHIESA